Améliorer la mobilité du Basketteur : le floss band.

La mobilité est une problématique centrale de la performance sportive et le basket ball ne fait pas exception. La qualité de mobilité a de nombreux bienfaits dans la prévention des blessures et le développement des qualités athlétiques.

Pour développer la mobilité de mes joueurs et joueuses de basket j’utilise souvent le floss band. C’est un outil que j’apprécie beaucoup.

Le floss band, c’est quoi ?

L’intérêt de cet article est de vous présenter le floss band et de vous démontrer l’utilisation que l’on peut avoir sur le terrain en lien avec les problématiques de mes athlètes. Le floss band est une bande élastique large mais relativement fine qui permet de s’enrouler autour d’une articulation ou d’un muscle. Il en existe de différentes tailles et différentes épaisseurs. 

Sur le marché, on peut en trouver des très intéressantes sur le site 4Trainer et sur Sci-Sport (environ une vingtaine d’euros). J’utilise principalement ces deux marques lors des mes interventions. 

La réflexion sur l’utilisation de ces bandes est intervenue avec plusieurs observations, des échanges avec d’autres préparateurs physiques et différents retours de mes athlètes. Certains se plaignaient d’avoir une mobilité réduite, d’autres avaient des douleurs lors de certains mouvements ou alors étaient à la recherche d’un moyen de récupération et de réduction de la douleur. Mais cet outil peut être utilisé dans bien des situations. 

Concrètement qu’est-ce que cela apporte ? 

Mobilité articulaire : 

La floss band repose sur le principe de l’occlusion articulaire, il s’agit de créer une compression des structures d’une articulation et de limiter l’afflux sanguin tout en permettant que cette articulation soit mobilisée au maximum de son amplitude. Le cisaillement des tissus conjonctifs autour de l’articulation lors de la mobilisation et le retour de l’afflux sanguin permettent un décollement des tissus lors du retrait des bandes et donc un gain en mobilité sur l’articulation ciblée. 

L’étude menée en 2016 par MW Driller et RG Overmayer (article disponible sur le site internet Sci-Sport) démontre qu’une mobilisation de 2 minutes de la cheville à l’aide de la floss band permet un gain significatif de la mobilité de cheville. 

 Réduction de la douleur : 

Nous pouvons aussi utiliser ce principe de compression pour réduire les douleurs lors de mouvements normalement douloureux (tendinites chroniques au genou ou au tendon d’Achille qui peuvent être très douloureuses lors de la pratique sportive). Le retour du flux sanguin permet également une réduction de la douleur grâce un afflux d’agents anti-inflammatoires. Cela pourrait permettre de réduire les douleurs dans une zone ciblée (ex : périostites, …). 

Un article publié dans The Journal of Manual & Manipulative Therapy en 2016 démontre que l’utilisation du floss réduit la sensation de douleur lors de la pratique sportive et ce également sur la durée (jusqu’à 6 mois après la première évaluation). 

Récupération : 

L’université du Wisconsin a démontrée que l’utilisation des bandes de compression favorisait la réduction de la sensation de douleur localisée au niveau du quadriceps lors d’un entraînement excentrique. Ces exercices sont très couteux et donc nous pouvons ressentir des douleurs importantes liées à l’exercice. La récupération se fait de manière active (en mouvement) et donc le retour de l’afflux sanguin permet donc une récupération accélérée.  

Réathlétisation et Hypertrophie 

Ce principe de compression entraîne une restriction du flux sanguin (BFR : Blood Flow Restriction) qui peut être utile dans certains cas. 

Cette utilisation a été prouvée (Korkmaz & al 2020) et démontre des gains en hypertrophie musculaire par rapport à des méthodes de force classique. Ces progrès peuvent être utilisés également pour optimiser la réathlétisation de blessures lourdes telles qu’une rupture des ligaments croisés (Lu & al 2020). 

Conclusion : 

Dans cet article j’ai essayé de vous exposer les utilisations possibles des floss band et de leurs bienfaits. Cet outil est très intéressant car il est peu couteux et son utilisation permet un gain non négligeable dans notre pratique. 

Mes recherches ne donnent pas spécialement de timing idéal pour son utilisation ni sa pérennité. On pourrait donc en tester différents pour trouver un moyen optimal de s’en servir.  

J’utilise principalement le floss pour la réduction des douleurs et la récupération. Je n’ai pas encore été amené à l’utiliser pour gagner en mobilité mais je pense que son utilisation peut être intéressante tout comme dans le cas d’une réathlétisation de longue durée. 

Si vous voulez en savoir plus sur l’aspect pratique, vous pouvez retrouver mes principaux moyens d’utiliser le floss dans le « petit guide du floss band ». Je vous ai préparé un mode d’emploi complet ainsi qu’un protocole d’utilisation. La vente de guide nous aide à financer le site alors n’hésitez pas à être un petit peu généreux.

Merci à vous et à très vite sur les terrains 

Clément S.



BIBLIOGRAPHIE 

Driller MW and Overmayer RG. « The effects of tissue flossing on ankle range of motion and jump performance ». Phys Ther Sport 25 : 20-24, 2016.

Driller MW, Mackay K, Mills B and Tavares F. « Tissue flossing on ankle range of motion, jump and sprint performance: A follow-up study ». Phys Ther Sport 28 : 29-33, 2017.

« The use of compression tack and flossing along with lacrosse ball massage to treat chronic Achilles tendinopathy in an adolescent athlete: a case report », Jennifer Borda and Mitchell Selhorst, Journal of Manual and Manipulative Therapy. 2017 pages 57–61.

« The Effect of Tissue Flossing on Ankle Range of Motion, Jump, and Sprint Performance in Elite Rugby Union Athletes », in Journal of Sport Rehabilitation, Blair Mills, Brad Mayo, Francisco Tavares and Matthew Driller, 2016.

« The Effects of Compression Band Treatment on Muscle Recovery After Eccentric Fatiguing Exercise », Harrison M, Roehl K, Skog E, Skog K, Vande Linde R, University of Winconsin, 2014. 

« Perioperative Blood Flow Restriction Rehabilitation in Patients Undergoing ACL Reconstruction: A Systematic Review », Lu & al,  Orthopedic Journal of Sports Medecine, mars 2020. 

« The relationship of foot and ankle mobility to the frontal plane projection angle in asymptomatic adults », Narelle Wyndow, Amy De Jong, Krystal Rial, Kylie Tucker, Natalie Collins, Bill Vicenzino, Trevor Russell & Kay Crossley, Journal of Foot and Ankle Research (2016).

« The back squat : A proposed assessment of functional deficits and technical factors that limit performance », Gregory D. Myer, Adam M. Kushner, Jensen L. Brent, Brad J. Schoenfeld, Jason Hugentobler, Rhodri S. Lloyd, Al Vermeil, Donald A. Chu, Jason Harbin, and Stuart M. McGill, Strength and Conditioning Journal. 2014 Dec 1

« Effect of ankle mobility and segment ratios on trunk lean in the barbell back squat », Fuglsang EI, Telling AS, and Sørensen H. Journal of Strength Conditioning Research, 2017.

Becoming a supple Leopard, Kelly Starrett avec la collaboration de Glen Codoza, 2018 (disponible aux éditions 4Trainer en français).